Ouvertes sur tous les domaines
de la curiosité contemporaine depuis 1968

NEWSLETTER

Le spectre de la rue Saint-Jacques

Jean Contrucci

 

A Marseille, un cadavre vieux de dix ans est retrouvé dans le parc de la propriété de "Mitidja". Principal suspect, le propriétaire est arrêté puis immédiatement relâché...« Jean Contrucci , nouvel héritier direct d'Eugène Sue » (Jérôme Garcin, Le Nouvel Observateur )

Marseille, avril 1906. Panique à St Julien, petit village paisible : dans le parc de la propriété « la Mitidja » est retrouvé un cadavre vieux de dix ans ! Quelques jours après, un employé des lieux meurt brutalement après avoir reçu des lettres anonymes de menaces.
Raoul Signoret, en chasse d'informations pour la rubrique judiciaire du Petit Provençal, se lance à corps perdu dans l'enquête, avec l'aide de son fidèle oncle Eugène chef de la police. Honoré Catsellain, propriétaire des lieux et premier suspect, est soupçonné mais relâché aussitôt. Au même moment bat son plein l'exposition coloniale, où Raoul retrouve avec émotion son plus ancien camarade d'école, Edouard Castellain. Celui ci fait à notre héros des confidences de première main sur les sinistres évènements survenus au domaine paternel. Mais voilà Raoul mis à pied pour son refus de chanter les louanges de la politique coloniale française ! Le voilà libre pour enquêter Ça tombe bien, car l'enquête sera aussi longue que périlleuse, et l'entraînera, avec sa femme la pétillante Cécile, d'Alger la blanche aux séances de spiritisme. Cette fois ci, un cerbère meurtrier et un spectre sinistre sont au rendez vous.

Découvrez d'autres livres