• Récompensé

Les patients du docteur Garcia

Almudena Grandes

Prix Jean Monnet de littérature européenne 2020

Après la victoire de Franco, le docteur Guillermo García Medina continue de vivre à Madrid sous une fausse identité. Les papiers qui lui ont permis d’éviter le peloton d’exécution lui ont été fournis par son meilleur ami, Manuel Arroyo Benítez, un diplomate républicain à qui il a sauvé la vie en 1937.
En septembre 1946, Manuel revient d’exil avec une dangereuse mission  :   infiltrer une organisation clandestine d’évasion de criminels nazis, dirigée depuis le quartier d’Argüelles par Clara Stauffer, qui est à la fois allemande et espagnole, nazie et phalangiste.
Alors que le docteur García se laisse recruter par Manuel, le nom d’un autre Espagnol croise le destin des deux amis. Adrián Gallardo Ortega, qui a eu son heure de gloire comme boxeur professionnel avant de s’enrôler dans la División Azul, survit péniblement en Allemagne. Ce dernier ne sait pas encore que quelqu’un souhaite prendre son identité pour fuir dans l’Argentine de Perón.

Traduit de l'espagnol par Anne Plantagenet

Prix Jean Monnet de littérature européenne 2020

«  Rien ne manque avec ce livre, pour nous emporter.  »
«  Il faut le dévorer, comme les précédents, en attendant les deux suivants.  »  Historia
 
«  Saga palpitante, nourrie d’espions, d’imposteurs et de rebondissements, ce roman éclaire d’une lumière glaçante l’impunité de l’Espagne franquiste pour ses liens avec les anciens dignitaires du IIIe Reich.  » Le Monde des Livres
 

Commander selon votre format

Commander selon votre format

Papier24,50 €
Numérique16,99 €

Coups de cœur des libraires

« De Madrid à Buenos aires ou Berlin, ce roman d'une ampleur rare entraîne le lecteur dans un XXe siècle chaotique et donc particulièrement propice au romanesque. Le roman étranger le plus fort de ce début d'année 2020. » Librairie La rue en pente (Bayonne)

Découvrez d'autres livres

Parution : 06/01/2016
700 pages
Littérature étrangère

À la fin de la guerre civile, survivre est compliqué pour Manolita dont le père et la belle-mère sont en prison et dont le frère Antonio, vit caché dans un tablao de flamenco. Elle a dix-huit ans et la charge de ses deux sœurs et de deux très jeunes demi-frères! L’arrivage de deux machines à polycopier   de l'étranger dont le mode d'emploi est incompréhensible va nécessiter sa coopération. Son frère, qui entend continuer la résistance par de la propagande clandestine, l'envoie rencontrer la seule personne capable de les aider. Mais ce génie de la mécanique, un jeune homme timide et peu séduisant, se trouve en prison. Et pour le rencontrer, Maria doit l'épouser.   Ce sera le premier de ses trois mariages. Un nombre considérable d'événements auront lieu avant que ne soit célébré son troisième et dernier mariage ! Traduit de l’espagnol par Anne Plantagenet