Les guerres intérieures

Valérie Tong Cuong

Couverture
FREN

Comédien de seconde zone, Pax Monnier a renoncé à ses rêves de gloire, quand son agent l’appelle : un grand réalisateur américain souhaite le rencontrer sans délai. Passé chez lui pour enfiler une veste, des bruits de lutte venus de l’étage supérieur attirent son attention – mais il se persuade que ce n’est rien d’important. À son retour, il apprend qu’un étudiant, Alexis Winckler, a été sauvagement agressé.
Un an plus tard, le comédien fait la connaissance de l’énigmatique Emi Shimizu, et en tombe aussitôt amoureux – ignorant qu’elle est la mère d’Alexis. Bientôt le piège se referme sur Pax, pris dans les tourments de sa culpabilité.
Qui n’a jamais fait preuve de lâcheté ? Quel est le prix à payer ? Quand tout paraît perdu, que peut-on encore sauver ? La domination du désir et de la peur, les vies fantasmées et le dépassement de soi sont au cœur de ce livre fiévreux qui met en scène des personnages d’une humanité bouleversante et vous accompagne longtemps après l’avoir refermé.
 

Coups de cœur des libraires

« Un texte puissant, plein d'humanité pour dire l'amour, les choix que l'on fait et leurs conséquences. Un texte qui interroge : Peut-on vraiment être heureux si on n'est pas en paix avec soi-même ? » Catherine, Librairie Montbarbon (Bourg en Bresse)

« Un roman saisissant où chaque être est un cas de conscience. » Librairie Cheminant (Vannes)

« Un magnifique roman sur ces petites ou grandes lâchetés ordinaires, sur le remord, la culpabilité, sur le destin et les choix aussi. Valérie Tong Cuong, de son écriture belle et touchante, nous offre une superbe histoire pleine d'humanité et de sensibilité. » Librairie Le Lézard amoureux (Cavaillon)

« Un très beau roman sur la culpabilité et la complexité de la nature humaine. Valérie Tong Cuong nous plonge ici, toujours sous sa plume d'une grande sensibilité, dans les méandres des remords et des petites lâchetés ordinaires, nous touchant au plus profond de nos failles. » Doriane, Librairie Le Hall du Livre (Nancy)

« Valérie Tong Cuong tisse subtilement sa toile autour de ce trio si humain : vanité, lâcheté, désarroi mais aussi force, empathie, espoir chez chacun d’eux. On suit leur danse hésitante, leurs choix en retenant notre souffle ... jusqu'à la dernière phrase ! » Emilie, Librairie Pantagruel (Marseille)