Ouvertes sur tous les domaines
de la curiosité contemporaine depuis 1968

NEWSLETTER
Les égarements d’un peintre maudit, sur le point de perdre la vue, et confronté à ses propres limites, aussi bien physiques que morales. Le modèle est un magnifique roman sur l’art, la quête de soi.

Peter Wihl, peintre norvégien reconnu, prépare sa prochaine exposition, qui tombe le jour de ses cinquante ans. Confronté à un double défi, celui de composer douze nouvelles toiles mais aussi de se renouveler depuis les corps morcelés qui ont fait le succès d’Amputations, son exposition inaugurale, il est victime d’une attaque dont l’issue ne fait guère de doutes : il va devenir aveugle. Catastrophique, le pronostic l’est à plus d’un titre puisqu’il menace l’activité créatrice du peintre, mais va aussi réveiller les instincts les plus vils chez cet homme faible et souvent indélicat. Quelles limites morales et éthiques Peter Wihl est-il capable de franchir pour enrayer le mal ? En se plaçant du côté du mal, justement. Délaissant le roman psychologique, le récit se transforme en un roman faustien, qui voit l’apparition d’un personnage méphistophélique, Thomas Hammer. Ophtalmologiste au parcours douteux, Thomas propose une solution à Peter...

Traduit du norvégien par Jean-Baptiste Coursaud

Découvrez d'autres livres