Entre toutes les mères

Ashley Audrain

Couverture

Blythe Connor n’a qu’une seule idée en tête : ne pas reproduire ce qu’elle a vécu. Lorsque sa fille, Violet, naît, elle sait qu’elle lui donnera tout l’amour qu’elle mérite. Tout l’amour dont sa propre mère l’a privée. Mais les nouveau-nés ne se révèlent pas forcément être le fantasme qu’on s’est imaginé. Violet est un bébé agité, qui ne sourit jamais. Très vite, Blythe se demande ce qui ne va pas. Ce qu’elle fait mal. Si le problème, c’est sa fille. Ou elle.
Puisque Violet se comporte différemment avec son père, ce dernier met les doutes de sa femme sur le compte de l’épuisement. Sûrement parce qu’il ne peut imaginer ce qu’elle a vécu enfant. Peut-être parce que personne ne peut l’imaginer.
Dans ce premier roman aussi addictif que troublant, Ashley Audrain sonde les affres de la maternité et les hérédités blessées.

Traduit de l’anglais (Canada) par Julia Kerninon.

« Parfaitement construit. Un page turner magistral. » The Guardian

« Ashley Audrain perce le mystère de l’inné et de l’acquis d’une main de maître. » The New York Times

«  Percutant, glaçant, vertigineux, digne de Lionel Shriver.  » Livres Hebdo

« Ce thriller est le roman d'une lutte contre l'hérédité ainsi que la critique féroce de ce qu’on attend d’une mère, parfaite, forcément parfaite. » Olivia de Lamberterie, ELLE

« Le roman, aussi déroutant que passionnant, est de ceux que l’on n’oublie pas ... » Le Dauphiné Libéré

« Pour son premier roman Ashley Audrain signe un thriller haletant, parfois dérangeant parce qu’il joue avec les peurs élémentaires de toutes les mamans et interroge sur la maternité et le poids de l’hérédité. » Gala

« Autant qu’un thriller redoutablement efficace - qui laisse les lecteurs en suspension, happés par la voix bouleversante d'une femme aux abois -, le récit interroge l'évidence supposée du lien maternel.  » Le Monde

« Dans ce thriller troublant, l’auteure interroge le mythe de la maternité et de l’héritage familial. » France Dimanche

« Rarement un livre n’aura été si loin pour décrire les relations mères filles, les affres de la maternité et les hérédités blessées. » Le Parisien

Coups de cœur des libraires

« Ce premier roman canadien sur les affres de la maternité est un véritable coup de maître. Glaçant, déroutant, dérangeant et diabolique, ce thriller féminin impitoyable risque fort de vous laisser sur le carreau. » Rosalie, Librairie L'Armitière (Rouen)

« Percutant et glaçant. » Marie-Joseph Biziou, Librairie La Procure (Paris)

« Un roman brillant, qui commence comme un conte de fée... quand tout dérape. Préparez-vous à retenir votre souffle ! » Marie-Adélaïde Dumont, Librairie Doucet (Le Mans)

« Un roman angoissant mais addictif, où chaque geste, chaque parole est remis en question. La tension ne cesse de monter dans ce récit passionnant. » Charlotte, Librairie Tonnenx (Mantes-la-Jolie)

« Un roman qui captive, qui happe, qui résonne encore et encore. Un roman qui nous glace de la tête aux pieds. Vous ne sortirez pas indemne de cette lecture. » Antoine Bonnet, Librairie Michel (Fontainebleau)

« Totalement captivant jusqu’à la dernière page ! » Aurore, Librairie Martin-Delbert (Agen)

« Une lecture sous tension, la peur au ventre. Un page-turner angoissant, mais tellement addictif ! » Stéphanie Poulain, Espace Culturel Leclerc (Quéven)