The Grand Tour – le carnet de voyage d’Agatha Christie

Autour du monde.

En 1922, dans le cadre d’une mission commerciale pour le compte de la British Empire Exhibition, Agatha Christie s’embarqua avec son mari pour un voyage de dix mois à travers l’Empire britannique. Laissant sa fille alors âgée de deux ans aux bons soins de sa sœur, Agatha prit la mer en janvier, pour ne rentrer qu’en décembre, mais elle prit le soin d’écrire chaque semaine à sa mère pour lui raconter dans le détail ses pérégrinations en terres exotiques.

Un véritable tour du monde

De janvier à décembre 1922, son périple allait l’emmener en Afrique du Sud, en Nouvelle-Zélande, à Hawaï et au Canada. Le recueil de lettres et de photographies que constitue The Grand Tour offre un aperçu de son tour du monde, au fil de la correspondance approfondie et enjouée qu’elle entretint avec sa mère.

Ses lettres foisonnent de récits d’escapades automobiles et de sorties en surf, d’épisodes de mal de mer et de coups de soleil, d’évocation du faste et de la misère. Le livre est agrémenté de photographies qu’Agatha prit avec son appareil portatif et qui donnent vie aux lieux et aux gens rencontrés en chemin, ainsi que de cartes postales et découpures de journaux qu’elle rassembla tout au long de son voyage.

Préfacé par Mathew Prichard, le petit-fils d’Agatha Christie, et accompagné de souvenirs de sa propre Autobiographie, ce carnet de voyage inédit révèle une autre facette d’Agatha Christie. Celui d’une jeune aventurière que ce voyage allait ouvrir aux destinations lointaines qui n’allaient pas tarder à faire toute sa renommée.

Le saviez-vous ?

Les recherches laissent à penser qu’Agatha Christie aurait été l’une des toutes premières Anglaises à avoir pratiqué le surf.