Ouvertes sur tous les domaines
de la curiosité contemporaine depuis 1968

NEWSLETTER

Zoé, la nuit

Iris Castor

Comment, à la fin du XIXe siècle, l’hypnose et le crime font bon ménage. Une enquête « scientifico-littéraire » sous la plume d’Iris Castor, pseudonyme de Laure Murat, l’auteur de La Maison du docteur Blanche, Goncourt de la biographie, et de Zrinka Stahuljak.
Elle s’appelle Zoé, son père est l’illustre Alphonse Bertillon, inventeur de l’analyse et de la photo anthropométrique. Elle est reporter à l’Épatant et photographie les cadavres à la morgue de la Préfecture de Paris. 
Cette année-là, 1889, a lieu le 1er Congrès international sur l’hypnotisme à Paris. On vient y écouter Charcot, Brown-Séquard, Brouardel, Lombroso et y discuter des nouvelles idées de Bernheim… 
Et soudain deux meurtres : deux psychiatres retrouvés poignardés et émasculés. 
Zoé, avec l’aide du commissaire Cougnolles et du docteur Hippolyte, mène l’enquête. Elle la conduit des salons de la Princesse Mathilde aux souterrains de l’asile étonnant du docteur Hippolyte où l’on y traite des aliénés avec des techniques de l’époque, l’électro et l’hydrothérapie. Elle finira par découvrir que les plus fous ne sont évidemment pas ceux que l’on a enfermés.

Découvrez d'autres livres