• Nouveauté

Trésor national

Sedef Ecer

Le portrait magnifique d’une actrice et d’un pays marqué par quatre coups d’Etat entre 1960 et 2016, une quête de vérité, un hymne au cinéma.
FREN

Hülya a quitté Istanbul à 16 ans et s’est installée à Paris. Elle s’est inventée peu à peu une vie ordinaire et a coupé tout lien avec sa mère : une actrice adulée, le « Trésor national » du cinéma turc. Le putsch raté de juillet 2016 l’oblige à se souvenir : d’une enfance passée sur les plateaux, de la diva flamboyante qu’était sa mère, de la disparition de son père, de cette Turquie laïque qui n’est plus, ces années d’insouciance fracassées par trois coups d’Etat.
Malgré les années passées, l’absence, sa mère n’a pas changé : elle continue à vivre dans son rêve, pour ses rôles, pour sa gloire.
Elle prépare le dernier spectacle de sa vie : son enterrement somptueux au Théâtre de la ville d’Istanbul. Elle charge sa fille d’écrire un discours. Hülya hésite puis se décide : elle écrira l’histoire de cette mère qui l’a si peu été, cette femme soleil et démon. Elle cherchera la vérité.
Un premier texte d’une force romanesque inouïe qui mêle l’histoire turque, une passion amoureuse bouleversante et un hommage à la fiction, au cinéma.

Sélection Prix François Billetdoux 2021

«  Un roman qui nous bouleverse délicieusement.  » Livres Hebdo

«  Un roman très fort et vraiment bouleversant.  » France Inter

«  Une histoire racontée avec panache.  »  RFI

«  Le portrait haut en couleur […] d’une époque artistique révolue et un panorama géopolitique passionnant de la Turquie contemporaine, d’un coup d’Etat à l’autre, montrant au prisme de l’art comment les libertés y sont en danger.  »  Le Point

Commander selon votre format

Commander selon votre format

Papier20,90 €
Numérique14,99 €

Coups de cœur des libraires

« On a dévoré ce récit de filiation, d’excès et d’immersion dans les arcanes de la société turque au XXe siècle. Aussi émus que tenus en haleine, nous en sommes ressortis bouleversés ».

Simon Gémon, Librairie Atout Livre (Paris 12e)

« Comment être mère, simplement mère, quand on est aussi Clytemnestre, Iphigénie ou Lady MacBeth ? Un roman comme un hommage au cinéma "Istanbollywood", revisitant les classiques du genre, mentionnant les grandes figures principalement féminines qui l'ont composé, un roman éblouissant, émouvant, touchant aussi, dans cet hommage qu'une fille rend à sa mère. Flamboyant, dépaysant, passionnant ! »

Bernadette de Labarthe, Librairie La Procure (Rouen)

« Sedef Ecer dresse un très beau portrait de femme en donnant vie à Esra Zaman, comédienne turque à la personnalité flamboyante, dont le destin se révèle intimement lié à celui de son pays. »

Christophe Gilquin, Librairie L'Atelier (Paris 20e)

« Un premier roman foisonnant, traitant de la filiation, de l’art, de la culture, de la répression politique, qui m’a fait voyager car la Turquie en est un personnage à part entière. Un style remarquable. A ne pas manquer ! »

Virginie Platel, Librairie La Pléiade (Cagnes-sur-Mer)

Découvrez d'autres livres

À paraître
Parution : 12/05/2021
250 pages
Littérature française

Hélène, seize ans, vit au cœur de la Bretagne intérieure, dans un bourg oublié des touristes et cerné par les rochers. Entourée d’un père aimant, de son ami Yannick, ardent défenseur de la cause bretonne, et de sa grand-mère Alexine, diplômée de l’école des druides, elle se destine à devenir institutrice, comme sa mère. Mais l’arrivée de Marguerite, nouvelle professeure de français venue de Paris avec son mari, célèbre romancier, bouleverse leur existence à tous. Qu’est venue chercher Marguerite ici, enfoui sous le granit ? Quels drames anciens se murmurent dans la forêt ? Le temps d’un été, Hélène va découvrir le vertige du désir, la douleur de la perte et le piège qui se referme sur ceux qui dérangent. À la fois saga bretonne et roman d’apprentissage, Le Passage de l’été fait resurgir les secrets et les blessures de trois générations de femmes, de 1945 à nos jours. Il raconte la fin de l’enfance, entre émerveillement des premières fois, chagrin indélébile et promesse d’émancipation « Secrets de famille au cœur de la Bretagne, une vraie réussite !  » Nathalie Iris, libraire Télématin