Ouvertes sur tous les domaines
de la curiosité contemporaine depuis 1968

NEWSLETTER

Portes ouvertes

Ian Rankin

Jonction entre la fin de la série Rebus et le premier roman de la série suivante, Portes ouvertes raconte un casse à la National Gallery d’Edimbourg : un exercice jubilatoire et brillant.
Trois compères décident de voler des tableaux à l’occasion de la journée « Portes ouvertes » de la National Gallery d’Edimbourg. Mike, 37 ans, a fait fortune en créant des logiciels informatiques. Il s’ennuie ferme, et est fasciné par Calloway, un ancien camarade d’école qui est devenu un gangster renommé. Robert Gissing, directeur de l’Institut d’Art, va bientôt prendre sa retraite et a envie d’un cadeau de départ plus substantiel qu’une montre en or. Et Allan, le banquier, rêve d’accrocher deux œuvres bien précises chez lui. Seulement, monter un casse requiert des compétences, pas seulement de la matière grise. Et des relations dans le milieu. Tout se complique très vite, surtout lorsqu’il faut louer les services d’un étudiant pour réaliser des faux… L’engrenage se révèle infernal, mais le trio a de la ressource. Expert en fausses pistes et retournements de situation, Rankin mène avec éclat cette fable immorale, et nous surprend jusqu’au bout.

Traduit de l’anglais (Ecosse) par Stéphane Carn.

Découvrez d'autres livres