• Nouveauté

Ordinaire

Audrey Najar

Couverture
FREN

Hervé est un homme ordinaire. Un voisin banal.
Un gentil mari sans histoires. Un retraité de soixante  trois  ans qui, pour tuer l’ennui, épie les autres  depuis sa fenêtre ou erre dans les rues tranquilles  d’Alfortville avec son chien, Billy. Et passe peut-être  parfois une tête au Perroquet, le bistrot du coin.
Un jour, de nouveaux voisins emménagent au  dessus  de chez lui. Jeunes, beaux, riches, avec de  magnifiques enfants. Ils sont tout ce qu’il n’est pas.
Ils ont tout ce qu’il n’a plus. Si sa femme voit là une  opportunité de se faire de nouveaux amis, lui les  déteste immédiatement.
« Quand devient-on un monstre ? C’est quoi, un  monstre ? » se demande Hervé. Lorsque l’on se pose  la question, c’est qu’il est déjà trop tard.
On ne connaît pas nos voisins. Ni ceux qui  partagent nos vies. Pas même cette personne  là,  dans le reflet du miroir. Un premier roman  noir magistral, qui brosse le portrait d’un homme  ordinaire et de sa descente aux enfers.

« La révélation d’une vraie nouvelle plume. » Livres Hebdo

« Le texte est ainsi d’une grande puissance dramatique sans jamais forcer le trait. Les mots sont comptés, l’expression sobre, le regard à distance. Sa force vient de sa précision, celle de l’entomologiste qui observe à la loupe un fait divers ordinaire. Et l’érige en tragédie. » France Inter

« Avec une tension croissante et palpable jusqu’à la dernière ligne, une écriture aussi percutante qu’harmonieuse et despersonnages complexes et attachants, Audrey Najar signe un premier roman noir original et captivant, sur les blessures encore ouvertes et les frustrations trop longtemps contenues. »  S le magazine de Sophie Davant, Héloïse Goy