Ouvertes sur tous les domaines
de la curiosité contemporaine depuis 1968

NEWSLETTER

Mon père Francis le Belge

Sylvie Borel

L?émouvante confession du drame d?être fille de gangster.
C’est au travers d’une vitre, dans un parloir de prison, que Sylvie a appris à connaître et à aimer son père Francis Vanvenberghe dit « le Belge », une légende du milieu marseillais. C’est au travers d’une vitre encore qu’elle l’a retrouvé à la morgue le 27 septembre 2000 tombé à 54 ans sous les balles de ses assassins.
Née dans un milieu où mourir de mort naturelle est un luxe, bouclier humain à 4 ans, privée d’innocence, la fille unique du dernier parrain a vu disparaître les uns après les autres les hommes de sa famille, victimes de la guerre des gangs. Démolie par cette filiation peu commune, elle a sombré, adolescente, dans la spirale du couple infernal boulimie-anorexie et vécu, entre terreur et séduction, un étrange pas de deux avec ce hors-la-loi tout à la fois charmeur et violent, pingre et flambeur, qui se voulait patriarche à ses heures.