Ouvertes sur tous les domaines
de la curiosité contemporaine depuis 1968

NEWSLETTER

Les hirondelles du printemps africain

Gaston Kelman

L'auteur de Je suis noir et je n'aime pas le manioc revient avec un essai décapant et toujours à contre-courant sur l'Afrique et le développement africain battant en brèche les préjugés et tous les politiquement correct, nous faisant partager avec passion sa foi en une Afrique nouvelle et combative.
Pour Gaston Kelman, il convient de combattre deux idées. La première qui trouverait comme unique cause du sous-développement la rencontre avec le Blanc par la Traite et la Colonisation. Or ses drames renferment des réalités complexes qui ne peuvent être interprétés à l’identique pour tous les pays africains. La seconde qui proclame l’unité et la fraternité des nations africaines. Il faut au contraire sortir de la vision romantique d’une unité de destin et bâtir une union africaine qui soit fondée, non sur une fraternité fantasmée mais sur des critères objectifs (démocratie, PIB, inflation) qui sont ceux qui ont permis la construction de l’Europe et bâtie par des hommes au regard neuf, des « révolutionnaires éclairés ». Pour Gaston Kelman, Ely Vall est sans conteste l’un d’entre eux. Le coup d’Etat qu’il a organisé contre le régime autoritaire mauritanien, l’instauration des fondements d’une vraie démocratie, l’organisation d’élections auxquelles il ne prendra pas part, ses réflexions sur l’avenir et les chances de l’Afrique, sont pour Gaston Kelman autant de signes avant-coureurs d’une nouvelle histoire africaine, convaincu que des hirondelles sont en train d’annoncer le printemps après la nuit des tribalismes et des désillusions.

Découvrez d'autres livres