Ouvertes sur tous les domaines
de la curiosité contemporaine depuis 1968

NEWSLETTER

LES CARNETS SECRETS D AGATHA CHRISTIE

John Curran

Le « making of » de l’œuvre d’Agatha Christie à partir de ses carnets secrets
Après la mort de la fille d’Agatha Christie, Rosalind, en 2004, un véritable trésor a été découvert à Greenway House, la demeure familiale du Devon : 73 carnets, sous la forme de cahiers d’écolier et carnets de toutes sortes, griffonnés de son écriture quasiment illisible, dans le désordre, datés ou non, ou de manière incomplète. Y figuraient pêle-mêle notes d’écriture prises sur le coup de l’inspiration, et pas forcément dans son bureau ; listes de personnages, de mobiles de meurtre, de poisons, de lieux de crime possibles, mais aussi de courses à faire, d’invités éventuels et autres détails domestiques ; et surtout, les manuscrits de deux nouvelles inédites. L’une, L’Incident de la balle du chien, était connue des spécialistes mais n’avait pas été publiée parce que trop proche d’un autre texte ; l’autre, La Capture de Cerbère, qui est la véritable dernière enquête d’Hercule Poirot, était une découverte totale. Les abréviations, biffures, répétitions témoignent des doutes et tâtonnements, mais aussi du processus créatif de l’auteur, dont la méthode consistait à ne pas en avoir ! John Curran, en bon universitaire, a déchiffré, classé, analysé pendant quatre ans cet héritage inestimable, dont la lecture éclaire d’un jour nouveau le personnage somme toute assez mystérieux de « Dame Agatha ».

Traduit de l’anglais par Gérard de Chergé

Découvrez d'autres livres