Ouvertes sur tous les domaines
de la curiosité contemporaine depuis 1968

NEWSLETTER
Le Presbytère est un premier roman puissant et dérangeant, où l’écriture démasque, derrière l’apparente tranquillité d’une famille bourgeoise, la violence des rapports humains. Un récit terrible qui donne voix à ce qu’il y a d’intime dans des vies qui se brisent. 
 
Au début des années 1970, Balthazar Béranger s’installe avec sa jeune épouse, Sonia, dans une maison à la sortie d’un village. C’est un ancien presbytère, légèrement en retrait par rapport à la route, dont les belles fenêtres sont en partie cachées par un grand tilleul.
Balthazar est un jeune médecin qui entend faire de ses enfants des êtres véritables. Maintenus à l’écart d’un monde jugé néfaste pour leur développement et leur imagination, ces derniers sont initiés à la musique et à la morale pendant que leur mère ne résiste ni à la violence ni à la séduction de son mari.
Pantins impuissants soumis aux coups de leur père et à des exigences de plus en plus humiliantes, ils apprennent à se taire.
 
Le premier roman d’Ariane Monnier décrit une maison dont les pièces sont progressivement transformées en scène de spectacles cruels, où les portes entrouvertes laissent entendre, en sourdine, de terribles chuchotements. 
 

Découvrez d'autres livres