L'Année la plus chaude

Maxime Bultot

Couverture
FREN

Cet été-là, il n’a jamais fait aussi chaud. Alex s’apprête à fêter ses treize ans dans une relative indifférence, coincé entre une mère qui a enterré ses rêves et un père obnubilé par les simulations aériennes. Son seul horizon est la nationale qui longe son village. Heureusement, il y a Jérôme et Sophie, ses meilleurs amis, et les eaux turquoise des Caraïbes, l’ancienne carrière de la commune, un îlot de fraîcheur où ils passent leurs après-midi. Mais quand son père se retrouve au chômage, tout se met à dérailler. Sa mère a des envies d’évasion et Marko, la brute du quartier, décide de privatiser les Caraïbes. Alex ne va pas se laisser faire, il est déterminé à sauver cet été et cette famille.

Ce premier roman drôle et amer est un cri de rage contre la monotonie et l’ennui, contre cette vie trop étriquée pour les rêves, contre la croyance que jamais rien ne peut changer.

«  Un premier roman initiatique drôle et amer »  France 3 Paris Ile-deFrance

«  Poétique et touchant. »  RTBF

« Dès les premières lignes de L'année la plus chaude on sent qu'on va lire ce roman d'une traite ou presque. » La Libre

Coups de cœur des libraires

« Un premier roman traversé de petites splendeurs, qui aura su m'émouvoir aux larmes. C'est un bijou, à lire absolument. » Michaël Mathieu, Librairie de Paris (Paris)

« Un roman fulgurant, rempli de belgitude, sur le passage à l'adolescence et l'envie de fuir un carcan familial étouffant. Une prouesse de ce jeune auteur thimistérien. » Bernard Quickels, Librairie La Traversée (Verviers, Belgique)