Ouvertes sur tous les domaines
de la curiosité contemporaine depuis 1968

NEWSLETTER

La maison de la mort

Ruth Rendell

Publiée la première fois en 1968, cette subtile étude de moeurs marque la première incursion de Ruth Rendell dans le roman psychologique.
Ses amies sont consternées, que peut bien trouver Louise à ce chauffagiste dont elle s'est entichée ? Il est banal, pire, à la limite du vulgaire ! Alors que Bob, son mari, est doté de toutes les qualités et qu'en plus il a un charme fou ! Non, vraiment, elles ne comprennent rien à cette lubie? Mais au fond elles s'en réjouissent. Enfin un peu de piment dans la petite vie trop tranquille d'Orchard Drive. Les ragots vont bon train et tous les scénarios sont échafaudés : Et si Bob rentrait à l'improviste ? Et si la femme du chauffagiste découvrait son infortune ? Tout cela pourrait fort mal se terminer se disent les commères le regard brillant?

Traduction de Kitty Swanson revue et complétée

Découvrez d'autres livres