Il s’appelle Foulques. Foulques comme fou, Foulques comme loufoque, Foulques comme flouze ou fric. Vous allez l’adorer. Si ce n’est que ce doux dingue transforme en cauchemar l’existence de tous ceux dont il s’entiche...
FREN

«  Foulques se lève à sept heures du soir et se couche le lendemain vers midi. Une sorte d’astre, qui jette tous ses feux la nuit, et que la lumière du jour fait pâlir. Peu d’entre nous ont pu l’apercevoir le matin.  »
 
Lui, c’est Foulques-Marie Béranger-Castex  : abonné à ses séances de psy qui sont sa principale occupation dans la vie, monomaniaque et soupe au lait, célibataire sans argent ni emploi, il est en décalage complet avec le reste du monde.
Elle, c’est la narratrice  : enseignante chahutée par ses élèves, récemment quittée par son grand amour Jacques, elle semble attirer à elle les catastrophes comme un aimant.
Ces deux-là se rencontrent, se lient d’amitié, puis se brouillent. Dix ans plus tard, ils se retrouvent. Dans l’intervalle, Foulques a hérité d’une fortune colossale, qu’il dépense inconsidérément, en offrant à ses amis des téléviseurs, des voitures, des dîners, et des séjours en groupe dans des palaces aux quatre coins de l’Europe...
À sa suite, et avec une improbable petite troupe de solitaires rassemblés par Foulques, la narratrice se laisse entraîner à Venise, puis à Londres, dans une série d’aventures cocasses qui la renvoient à son passé amoureux et amical, et dont elle ne sortira pas tout à fait indemne...
Drôle et désespéré, ce roman raconte ce qui se joue lorsque les solitudes s’entrechoquent, et questionne avec sagacité notre rapport aux autres, à l’amitié, à l’amour, à l’argent et à la mort.

Commander selon votre format

Commander selon votre format

Prix papier16,00 €
Prix numérique10,99 €