Ouvertes sur tous les domaines
de la curiosité contemporaine depuis 1968

NEWSLETTER

Faire l'aventure

Fabienne Kanor

L’odyssée de Biram et Marème. Ils empruntent chacun les chemins différents de l’aventure : il quittera les côtes sénégalaises pour Tenerife et Lampedusa, elle ira à Paris et à Rome. Ils se retrouveront en Sicile comme des étrangers qui ne partagent plus que des souvenirs d’enfance, des rêves de chance, l’impression de s’être perdus, la peur et l’impatience de tout de qu’il reste à accomplir.
Biram a 17 ans et il n’a encore rien vécu. Mais il a du temps et beaucoup d’imagination. Alors avec ses jumelles pointées sur la ligne d’horizon, il imagine ce que sera sa vie à des milliers de kilomètres du Sénégal et de Mbour : il dansera un funk sur une piste de danse, il portera une veste de cuir, il conduira une voiture allemande, des filles l’entoureront. Il oubliera ce village loin de tout, la maison de sa tante, la buvette où il travaille deux jours par semaine, ces pleureuses qu’il croise chaque jour sur la plage, là où elles ont vu leur fils partir faire l’aventure et ne jamais revenir. Il oubliera même Marème, cette petite crâneuse, une fille de Dakar, qui passe ces vacances au village et qui est son premier amour. Lorsque Biram se tient face à l’océan, c’est comme s’il possédait le monde. Il se fiche des discours de ceux qu’il appelle les « anciens combattants », ceux qui sont partis en Europe, preuves vivantes que l’aventure se termine souvent au point de départ, sur un convertible épuisé à ressasser des souvenirs de voyages ratés. Biram, comme Marème, rêvent de quitter Mbour où le temps semble passer moins vite qu’ailleurs. Ils « feront l’aventure ».