Ouvertes sur tous les domaines
de la curiosité contemporaine depuis 1968

NEWSLETTER
Nouveauté

Dis-moi pour qui j'existe ?

Abdourahman A. Waberi

Acheter votre format
Commander selon votre format
Papier20,90 €Numérique14,99 €
Lorsque sa fille de 6 ans tombe malade, Aden doit faire face à cette douleur inexpliquée et aux blessures anciennes qu’il croyait oubliées. Il lui faut affronter son passé, se souvenir et enquêter : est-ce que la maladie de Béa est la sienne ? Peuvent-ils se sauver ensemble ? 
Aden est un professeur épanoui et un père heureux.
Mais la maladie subite de sa fille réveille des souffrances anciennes. Lui aussi, enfant, est tombé malade et soudain, son corps se souvient de tout : de la vie à Djibouti, du garçon solitaire qu’il était, de la seule douceur d’une grand-mère, du réconfort des livres.
Chaque jour, il téléphone et écrit à sa fille. Il lui raconte les paysages de sa jeunesse, convoque les mânes de ses ancêtres, faiseurs de pluie ; elle lui parle de son quotidien, l’impatience de courir à nouveau. Le père retranscrit leurs mots pour garder une trace de la lutte et vaincre le mal grâce à ce qu’ils ont de plus précieux : l’espoir.

Un roman bouleversant qui sonde l’enfance, sa part heureuse et sa part d’épouvante, le dialogue lumineux d’un père et d’une fille qui triomphent en s’appuyant sur la mémoire et la poésie.

« C’est l’espoir qui est offert en partage, accompagné des « protocoles compassionnels » que sont à jamais les mots et la mémoire. » Olivier Mony, Livres Hebdo

Coups de cœur des libraires

« La plume est magnifique, et le tout forme un récit bouleversant. Si vous voulez un livre qui fait chaud au cœur, ne cherchez pas plus loin ! » Clémence, Librairie Une Autre Page (Croissy-sur-Seine)

« Une formidable relation épistolaire entre un père et sa fille, sur leurs quotidiens où, par ses tendres mots et sa plume sensible, poétique et bienveillante, Aden tente de guérir les maux de Béa ! » Librairie Page 5 (Bruz)

« Abdourahman A. Waberi, amoureux de la langue française en livre ici encore une preuve indéniable, dans un beau texte sur l’amour « inoxydable » d’une famille qui grandit dans l’épreuve, sur la mélancolie d’un pays derrière soi ; sur une enfance Africaine et austère dans les jupes d’une grand-mère. Émouvant. » Librairie Port Maria (Quiberon)