Ouvertes sur tous les domaines
de la curiosité contemporaine depuis 1968

NEWSLETTER

Critique de la raison criminelle

Michael Gregorio

Alors que Napoléon se prépare à envahir la Prusse, à Königsber, un jeune enquêteur tente d’élucider un meurtre avec l’aide d’Emmanuel Kant.
1804. A l’aube des Lumières, la justice criminelle s’est peu à peu muée en science… Au cours du roman policier captivant que voici, l’un des plus grands philosophes de son temps, Emmanuel Kant, prête main-forte à Hanno Stiffeniis, un jeune magistrat chargé d’enquêter sur une série de meurtres qui plonge dans la terreur la ville prussienne de Königsberg. Quatre victimes ont déjà péri or rien ne permet de supposer que l’épidémie de crimes touche à son terme. La menace imminente d’une invasion des troupes napoléoniennes massées aux frontières de la Prusse accroît encore la tension dans l’enceinte de la ville. 
Lorsque l’assassin s’en prend à lui, Stiffeniis doit affronter les démons de son propre passé. C’est là qu’il découvrira la cause ultime des meurtres et que s’expliquera la raison de sa présence à Königsberg.
Critique de la raison criminelle inaugure une série d’enquêtes aussi divertissantes qu’astucieuses où l’on retrouvera en Prusse Hanno Stiffeniis.

Traduit de l'anglais par Marie Boudewyn