Ouvertes sur tous les domaines
de la curiosité contemporaine depuis 1968

NEWSLETTER

Aux frais de la princesse Enquête sur les privilégiés de la République

Yvan Stefanovitch

L'affaire Gaymard a mis en lumière les privilèges de ces chouchous de la République qui, plus de deux siècles après la nuit du 4 août, vivent encore royalement « aux frais de la princesse ». Les princesses ne sont plus. Restent les frais?..
Héritiers de privilèges d'un autre âge, ils occupent, aux frais de la princesse, des adresses de rêve, cumulent salaires, primes et indemnités, vivent aux crochets d'un Etat, certes républicain, mais d'essence monarchique, voire féodale.
Qui sont ces nantis ? Au nom de quoi bénéficient-ils de cet art de vivre si délicieusement français ? Comment en font-ils usage ? Comment l'extrême centralisation du pouvoir contribue-t-elle à réunir dans les mains d'une seule personne les clés de 6 000 postes de dirigeants des ministères, des grands services publics ou des sociétés nationalisées ?
Impossible de comprendre la France d'aujourd'hui et les enjeux des réformes qui s'imposent sans lever le voile sur les avantages attachés au statut des grands corps de l'Etat et de 15 000 hauts fonctionnaires qui constituent le vivier des grands commis de la République, sans se référer au contexte historique dans lequel s'inscrivent ces faveurs.
L'affaire Gaymard ? Un point de détail?