L'histoire du Masque

Les Editions du Masque

Depuis 1927, les éditions du Masque incarnent l’évolution du polar en France. On ne compte plus les grandes plumes qui font la réputation de la plus vieille maison d’édition de littérature policière française.


À côté de la mythique collection de poche jaune, qui rassemble aussi bien les incontournables de la reine du crime que les premiers ouvrages de Pierre Lemaitre, Fred Vargas, Maxime Chattam ou les oeuvres de Philip Kerr, Serge Brussolo, Ruth Rendell et Catherine Arley, Le Masque se distingue aujourd’hui également par ses romans grand format en littérature française et étrangère. Retrouvez toutes les couleurs du noir à travers du cosy crime, des policiers, des romans noirs ou des thrillers.

Albert Pigasse (1887-1985) quitte la maison d’édition Grasset, où il était conseiller littéraire, pour fonder une collection policière. Il crée la librairie des Champs-Élysées.

Sa librairie devient l’enseigne d’une maison d’édition et Albert Pigasse lance la collection « Le Masque ». Deux ans plus tard, le catalogue compte 40 titres et plus de 1,2 million d’exemplaires ont été vendus.

Albert Pigasse fonde le prix du roman d’aventures pour faire naître une école française du roman policier. Parmi les premiers lauréats, on retrouve Pierre Véry, S. A. Steeman, Pierre Boileau, Pierre Nord et Jean Bommart.

Le Masque publie Une étude en rouge, la première enquête d’un certain Sherlock Holmes, par Arthur Conan Doyle.

Charles Exbrayat publie son premier roman, « Elle avait trop de mémoire ».

Le prix du roman d’aventures récompense désormais également les auteurs étrangers. Le Finlandais Mauri Sariola est le tout premier à décrocher cet honneur avec son roman « Un printemps finlandais », bien avant que la vague des auteurs scandinaves déferle en France dans les années 2000.

Ruth Rendell publie son premier roman, « Un amour opportun ». Elle publiera au Masque de nombreux romans psychologiques qui feront d’elle une référence du genre.

John Greasy débute au Masque sa célèbre série Le Baron, publiée sous le pseudonyme Anthony Morton.

Le Masque découvre l’incroyable talent de Fred Vargas et publie son premier roman, « Les Jeux de l’amour et de la mort », qui reçoit le prix du roman policier du festival de Cognac.

Le Masque révèle la plume de Val McDermid en publiant son premier roman traduit en français, « Une mort pacifique », qui remporte le prix du roman d’aventures du Masque.

Patricia Cornwell publie son premier roman, qui signe le début de la série mondialement connue des enquêtes de Kay Scarpetta : « Postmortem ».

Le Masque publie le premier roman de Philip Kerr, « L’Été de cristal », qui met en scène le célèbre héros Bernie Gunther. En 2008, ce titre ainsi que les tomes 2 et 3 sont rassemblés dans La Trilogie berlinoise, écoulée à plus de 200 000 exemplaires toutes éditions confondues.

La maison Jean-Claude Lattès absorbe les éditions du Masque. Dès lors, la ligne éditoriale évolue et met davantage l’accent sur les romans noirs et les thrillers. C’est le début de la parution des grands formats au Masque.

Le futur auteur à best-sellers Maxime Chattam, sous le pseudonyme de Maxime Williams, publie « Le 5e Règne ».

Le Masque publie le géant du policier écossais, Ian Rankin, et sa fameuse série avec l’inspecteur John Rebus.

Le Masque découvre Pierre Lemaitre, qui obtient le prix du premier roman du festival de Cognac avec « Travail soigné ».

« Le Violoniste », de Mechtild Borrmann, remporte le Grand Prix des lectrices de ELLE policier.

Désormais, le prix du Masque de l’année récompense également un auteur étranger, en plus d’un auteur français. Le premier à le recevoir est Jesse Kellerman avec son roman Best-seller.

La charte graphique du Masque poche se modernise tout en rendant hommage au design sobre qui caractérisait cette collection mythique. Retour au masque noir sur fond de couleur, en le déclinant cette fois dans toutes les teintes de l’arc-en-ciel.

Le Masque accueille au catalogue Richard Osman et son « Murder Club du jeudi », véritable phénomène outre-Manche, 3e meilleure vente de tous les temps après J. K. 1985 Rowling et Dan Brown.