Vous êtes ici

Revue de presse du livre "Une douce flamme"

Déjà cinq épisodes (même si chaque intrigue est indépendante) autour de cet enquêteur allemand pris dans la tourmente du nazisme et l'intérêt ne faiblit pas. Au contraire on en redemande. Philip Kerr a su rendre attachant au possible son héros blessé et amer, fin décrypteur de l'âme humaine, terriblement lucide sur lui et sur les autres, avec, ici et là, de petites touches d'humour bienvenues qui font un peu retomber la pression.

Les livres liés