Vous êtes ici

Olivier Seigneur

Seigneur

Né en juin 1956 à Paris, juriste de formation, il est actuellement rédacteur en chef d'une revue consacrée à l'actualité politique publiée par l'administration française.

Olivier Seigneur est un auteur aux multiples facettes et confirme, au fur et à mesure de ses parutions, ses talents révélés par le Prix Cognac en 1994 pour Des lapins et des hommes. Depuis, il a écrit Les Ferrets sont éternels, Zapping mortel et trois volumes d'une série qui se déroule à la cour de Louis XIV. Versailles, Marly, Saint-Germain, etc. servent de toile de fond à des enquêtes qui mettent en scène le Roi-Soleil, ses courtisans et son premier valet de chambre, Alexandre Bontemps (qui a laissé son nom à une rue de Versailles.

Olivier Seigneur est aussi à l'aise dans le roman policier humoristique que dans le roman policier " historique " grâce à son excellente maîtrise de l'intrigue et de la narration.

Voyageant à travers le monde, il s'est pris de passion pour l'Asie, et surtout, la Chine, où il se rend régulièrement. Il a décidé de se lancer, avec succès, dans la rédaction d'une série policière ayant pour cadre la Cité Interdite de Pékin, à la fin du XIXe et au début du XXe siècle. Par jeu, il a pris pour cette série le pseudonyme de Taiping Shangdi. Taiping veut dire " Grande Paix " (pour son prénom, Olivier, symbole de la paix), et Shangdi est une des façons possibles de traduire Seigneur.

Sept titres sont déjà parus, qui mettent en scène les aventures de Sourcil de Paon, dame de cour : Avec elle, nous découvrons le protocole implacable de la cour des derniers souverains chinois, ses luttes de clans et le poids de ses traditions, la cruauté de la veille impératrice Tseu Hi (Cixi), symbole de la décadence mortelle de la dynastie des Grands Qing.

En grand format, La Concubine ensevelie (sous le nom d'Oliver Seigneur) évoque l'ancien Palais d'été, détruit par les soldats franco-britanniques en 1860.

En fait, cela fait de très nombreuses années qu'Olivier Seigneur s'intéresse à la civilisation chinoise et à celle du siècle de Louis XIV. Cette connaissance et l'utilisation d'une documentation abondante lui permettent d'émailler ses récits d'anecdotes et de détails propre à rehausser l'intérêt des intrigues.