Vous êtes ici

Mon petit bunker

Mon petit bunker
EAN : 
9782709630702
Parution : 
13/04/2011
250 pages
18.30 €

Onglets langues

Il aura suffi de la visite de Fabien, son mari, dans son atelier, pour que Noah reconnaisse combien elle se sent à l’étroit, coincée dans son couple, bloquée dans son travail, prête à éclater, et qu’elle ait envie de faire voler en éclats la coquille paisible de sa vie, ce petit bunker où elle se croyait à l’abri. 
Enfermée dans ce même atelier, un soir de pluie, Noah se souvient. Qui a jamais eu une enfance aussi merveilleusement libre que la sienne ? Elle, la petite Blanche, sillonnait Dakar à sa guise, avec sa bande de gosses des rues qui la croyaient des leurs. Elle était la mascotte des artisans de la ville, mécaniciens, ferblantiers : c’est dans leurs échoppes qu’elle a appris son métier d’artiste.
 Depuis l’âge adulte, pourtant, elle tient l’Afrique à distance, tel un tabou, un sortilège, quelque chose qu’il ne faut évoquer sous aucun prétexte. Quels souvenirs terribles enfouis au fond de sa mémoire l’empêchent d’avancer ? 
Ce soir, Noah va affronter le passé. Elle s’autorise enfin à revisiter son enfance idéalisée, à remettre en cause son éducation : ses parents faisaient joujou avec sa vie, comme pour ajouter des chapitres à la leur. Voilà comment, avec les meilleures intentions du monde, vos géniteurs peuvent vous étouffer dans l’œuf. Voilà comment les souvenirs d’une enfance trop flamboyante peuvent empoisonner le présent et réduire les chances du bonheur.

All it took was one visit to her artist’s studio from her husband for Noah to realize how much her marriage and her protected life in her “little bunker” had become a prison. One rainy night, alone in the studio, Noah remembers her marvelously free childhood as a small white girl playing in the streets of Dakar. She was the mascot of the neighborhood and all her friends made her feel like she was one of them. However, since becoming an adult, she has remained far away from Africa, never daring mention the place as if there was some kind of taboo or curse attached. Could there be some horrific memory in the back of her mind that is keeping her from moving forward with her life?

This is the night Noah has decided to confront the past. What follows is the realization that her childhood impressions masked a painful truth: her parents were playing with her life, as if they wanted to add more chapters to their own. Noah comes to understand how parents, with the very best of intentions, can destroy your life before it starts and how the memories of a too joyful and flamboyant childhood can poison the present and reduce one’s chances for happiness.

DU MÊME AUTEUR