Vous êtes ici

L'espérance du cardinal

L'espérance du cardinal
EAN : 
9782709636520
Parution : 
04/05/2011
315 pages
20.00 €

Onglets langues

Il y a cinq ans, le cardinal et Olivier Le Gendre commençaient une discussion d’une étonnante franchise sur l’Église, son fonctionnement et ses principales prises de position jusqu’à la disparition de Jean-Paul II et l’élection dans un climat de panique de son successeur. Ces entretiens ont donné lieu à un ouvrage, Confession d’un cardinal, qui a suscité d’intenses débats dans la communauté catholique. 
Ces entretiens ont repris début 2010, mais le climat a changé : Olivier Le Gendre a frôlé la mort à cause d’une grave maladie et le cardinal s’est plongé encore davantage dans le monde des plus défavorisés. Leur ton est donc plus profond, plus spirituel. Peut-on encore avoir confiance dans le message de l’Église ? Ne s’est-il pas trop dénaturé pour avoir la capacité de revenir aux principes premiers des Évangiles et du Christ : attention aux plus démunis, humilité, charité… 
Le pouvoir de l’Église ne s’est il pas sclérosé à cause d’une hiérarchie vieillotte et accrochée à ses privilèges ? Benoît XVI est-il bien entouré ou, d’une façon plus générale, l’organisation de l’Église est-elle encore adaptée au monde actuel ? Faut-il donner plus d’autonomie aux églises locales ? Y a-t-il encore de l’espérance ?… 
Olivier Le Gendre doute, le cardinal est lucide : « Nous sommes dans une Église étrange, capable souvent du meilleur et nous laissant parfois surpendre par le pire.» Au cours de leur dialogue tout aussi passionné que calme, ce sont toutes les problématiques les plus profondes qu’ils exposent sans jamais fermer les yeux.

Can the message of the Church still be trusted?

Five years ago the Cardinal and Olivier Le Gendre began a discussion of surprising frankness on the Church, its function and its official positions on diverse topics since the death of Jean-Paul II and the anxious election of his successor.

In 2010 they recommenced their discussions but in a very different context. Olivier Le Gendre almost died from a serious illness and the cardinal’s work has delved even deeper into the world of the impoverished. Their considerations are understandably more profound, more spiritual.

Has the message of the church become so far removed from the basic principles of the Gospel and Christ (the values of humility, charity and caring for the poor) that it no longer has the capacity to recover its former eminence? Is not one of the main causes an ageing hierarchy clinging to its privileges?