Vous êtes ici

La vie sans fards

La vie sans fards
EAN : 
9782709636858
Parution : 
22/08/2012
334 pages
19.00 €

Onglets langues

« La Vie sans fards répond à une double ambition. D’abord je me suis toujours demandé pourquoi toute tentative de se raconter aboutissait à un fatras de demi-vérités. Trop souvent les autobiographies et les mémoires deviennent des constructions de fantaisie. Il semble que l’être humain soit tellement désireux de se peindre une existence différente de celle qu’il a vécue, qu’il l’embellit, souvent malgré lui. Il faut donc considérer La Vie sans fards comme une tentative de parler vrai, de rejeter les mythes et les idéalisations flatteuses et faciles. 
C’est aussi une tentative de décrire la naissance d’une vocation mystérieuse qui est celle de l’écrivain. Est-ce vraiment un métier ? Y gagne-t-on sa vie ? Pourquoi inventer des existences, pourquoi inventer des personnages sans rapport direct avec la réalité ? Une existence ne pèse-t-elle pas d’un poids déjà trop lourd sur les épaules de celui ou celle qui la subit ? 
"La Vie sans fards est peut-être le plus universel de mes livres. J’emploie ce mot universel à dessein bien qu’il déplaise fortement à certains." En dépit du contexte très précis et des références locales, il ne s’agit pas seulement d’une Guadeloupéenne tentant de découvrir son identité en Afrique. Il s’agit d’abord et avant tout d’une femmeaux prises avec les difficultés de la vie. Elle est confrontée à ce choix capital et toujours actuel : être mère ou exister pour soi seule. 
Je pense que La Vie sans fards est surtout la réflexion d’un être humain cherchant à se réaliser pleinement. Mon premier roman s’intitulait En attendant le bonheur : Heremakhonon, ce livre affirme : il finira par arriver. »
In this very moving narrative, Maryse Condé recounts her youth, that of a passionate, very young mother, a youth influenced by Africa, and the birth of a woman and a writer.

My life unvarnished was born of a double ambition. Firstly, I’ve always asked myself why every attempt to speak of one’s self resulted in a batch of half-truths. It would appear that human beings are so desirous of portraying an existence different than reality that they embellish it despite themselves. My life unvarnished should be considered an attempt to speak the truth, to discard the temptations of myth and flattering idealizations. It is also an attempt to describe the birth of the vocation of a writer. Is writing in fact a job? Why invent lives, why invent characters who have no direct relationship to reality? This is perhaps the most universal of all my books. I use the word universal purposely although I know it highly displeases some. Above all, it is the story of a woman’s search for happiness and the ideal companion while she deals with the difficulties of life. She is confronted with that crucial choice, still valid today, of either becoming a mother or choosing to exist only for herself.” Maryse Condé 

Is it possible to be honest when describing one’s life? Maryse Condé takes on the challenge in this passionate book. – MARIE CLAIRE

English sample available

Dernières actualités liées à ce livre