Vous êtes ici

Je ne suis pas seul à être seul

Je ne suis pas seul à être seul
EAN : 
9782709662482
Parution : 
02/10/2019
200 pages
19.00 €

Onglets langues

Le premier souvenir de solitude  ? Un petit garçon coiffé en brosse qui réclame sa mère à l’accueil d’un grand magasin.
Plus tard, c’est un enfant de 10 ans qui nage seul dans la mer du nord et qui lorsqu’il se retourne découvre la plage vide  : personne ne l’a attendu. Puis c’est la première danse refusée, la première rupture, le premier deuil, mais c’est aussi tous ces moments choisis, voulus, espérés, goutés  : seul avec un livre, avec une musique, seul à regarder les autres, seul en écrivant. Jean-Louis Fournier est toujours ce petit garçon, fils unique qui rêvait d’amitiés et d’une grande famille mais qui espérait aussi s’échapper, grandir, rester seul.
Aujourd’hui dans un grand appartement, après la mort de sa femme, de ses amis, de son éditeur, ce désir des autres et ce besoin de solitude sont restés les mêmes et il passe de l’un à l’autre. Avec un mélange de douceur, de tristesse et d’espièglerie, il regarde les fenêtres toujours fermées de ses voisins (des gens seuls comme lui  ?), il observe ce monde où les hommes sont ultra connectés et semblent n’avoir jamais été aussi seuls, il attend la visite d’une jeune femme qui l’emmène au musée, qui le distrait, lui apporte sa jeunesse  : mais des deux qui est le plus seul  ?
Un livre tendre, délicat, mélancolique parfois qui ressemble à une aquarelle de Turner et à un dessin de Sempé.

«  Une plume alerte et incisive  »
Marie France – Bernard Babkine
 
«  Un livre tendre, cocasse, drôle comme un dessin de Sempé.  »
Marie France – Bernard Babkine
 
«  Jean-Louis Fournier se soigne par l’humour, les traits d’esprit, la provocation hilarante  »
La Croix – Jean-Claude Raspiengas
 
His first memory of solitude? A small boy with a buzz cut asking for his mother at a department store reception desk.
Later, it’s a child of 10 swimming in the North Sea who turns to look at the shore and sees an empty beach: no one has waited for him.  Then, the first refusal to his request to dance, the first break-up, the first sorrow, and also all those chosen, sought-after, delicious moments when he is alone with a book, with music, observing others or writing. 
Jean Louis Fournier is still that little boy, an only child who dreamed of having friends and a big family but who also hoped to escape, grow up, and be alone.
Today in his large apartment, after the death of his wife, his friends and his publisher, his desire for others and his wish to be alone remain unchanged.  With a mix of gentleness, sadness and mischief, he observes our ultra-connected world where men have never appeared so alone.

DU MÊME AUTEUR