Vous êtes sous Internet Explorer 6, nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur !

Catalogue et auteurs > Collections > Littérature étrangère > Les tétins de Sainte-Agathe
Les tétins de Sainte-Agathe
Auteur(s) : Giuseppina Torregrossa
Titre : Les tétins de Sainte-Agathe
Editions : JC Lattès
Collection : Littérature étrangère
Date de Parution : 05/2011
Code EAN/ISBN : 9782709634472
Hachette : 4545661
Prix public : 22.30 €
Format : 140 mm x 225 mm
350 pages

euro Où trouver le livre ?
b
c Imprimer
b Télécharger la couverture en HD
Partager sur :

Revue de presse :


L'indépendant : Les tétons de Sainte-Agathe

"Les tétons de Sainte-Agathe est un roman d'une douceur exquise, un hymne à la femme et à la vie, à déguster avec gourmandise", Sylvie Lainé




Addiction Le Mag : Les tétins de Sainte-Agathe

"Un roman jubilatoire, drôle et sensuel."




Le matricule des anges : Les tétins de Sainte-Agathe

"La condition fémine, saturée de traditions parfois pittoresques [...] est montrée sans fard, dans une fresque sans lenteur, parfois émouvante."




Madame Figaro : Les tétins de sainte Agathe

"De Catane à Palerme, c'est toute la Sicile que l'on retrouve dans ce roman [...] Un voyage qui commence dès la première page, avec la recette des fameux tétins!"




Avantages : Les tétins de sainte Agathe

"Une balade gourmande et sensuelle. [...] Une histoire au ton leste comme s'en raconteraient les femmes dans l'intimité des cuisines. Une réussite."




La Cause littéraire : Les tétins de sainte Agathe

"Guiseppine Torregrossa propose une lecture gourmande et provocante, tenant le verbe et le sein hauts, pleine de sagesse et d'humour."



Littérature étrangère
«

Les tétins de Sainte-Agathe

»
de

Giuseppina Torregrossa


Chaque année, le 5 février, Agata enseigne à sa petite fille Agatina les secrets de la préparation des gâteaux en l’honneur de la sainte dont elles portent toutes les deux le prénom. Tandis qu’elles pétrissent les cassatelle en forme de sein, les tétins, la grand-mère raconte le martyre de la sainte à qui le cruel consul Quinziano, ne supportant d’être repoussé, fit couper les mamelles. Grace à cette histoire dramatique, elle enseigne à sa petite-fille une règle du monde masculin : «Tu dois savoir que, si tu ne ressens pas de plaisir quand ils te touchent, les hommes se sentent atteints dans leur virilité, mais gare à toi si tu y prends du plaisir, parce que là ils te prennent pour une putain. » Ceci est l’un des nombreux avertissements, proverbes et conseils qu’Agata laisse en héritage à sa petite-fille – avec la recette des cassatelle – ingrédients indispensables pour en faire une femme. Et ce parfum de ricotta et de chocolat qui envahit la cuisine où Agatina écoute, fascinée, le récit de sa grand-mère, sert de prétexte à l’évocation de l’histoire de deux familles siciliennes et de leurs femmes. Les tétins vont toujours par paires, répétait inlassablement mamie Agata : deux seins, deux gâteaux pour chaque jeune fille. Cependant, la vie est imprévisible et le sein, doux viatique de joie et de nourriture, peut porter la maladie et le désamour. Le compte n’est pas toujours bon… 

De Catane à Palerme, bercés par une langue savoureuse et un style enjoué, aussi frais que les histoires que les femmes se racontent en secret en préparant les repas et le destin de leurs hommes affamés, nous suivons l’évolution trépidante de notre protagoniste et de ses pas dans la vie. 

Traduit de l’italien par Anaïs Bokobza


L'auteur

 


Née à Palerme en 1956, Giuseppina Torregrossa vit entre la Sicile et Rome, où elle a exercé pendant plus de vingt ans la profession de gynécologue, s’occupant entre autres activement de la prévention et du traitement du cancer du sein. 
En 2007, elle publie son premier roman, l’ Assaggiatrice. En 2008, elle remporte le prix de la première œuvre « Femmes et théâtre » de Rome avec son monologue théâtral Adele.

En savoir plus



 

 

 

Mentions légales